Usage Médicinal des Aliments Ordinaires

Usage Médicinal des Aliments Ordinaires

On appelle ces méthodes médecine familiale ou médecine populaire. Elles ont toutes été développées à travers l’expérience réelle des gens au cours de nombreux siècles; elles sont simples et d’utilisation facile, de sorte que chacun peut les pratiquer sans se ruiner dans sa vie quotidienne. Elles sont aussi très efficaces, si bien que les gens n’ont plus besoin d’une attention médicale constante.

Les seuls produits utilisés pour de tels traitements sont, dans de nombreux cas, des aliments et des instruments ménagers usuels, faciles à se procurer n’importe quand. Toutes les races et cultures traditionnelles se sont appuyées sur de telles méthodes naturelles de guérison et certaines de ces méthodes sont plus efficaces que la médecine moderne, sans produire aucun effet secondaire. Elles sont aussi beaucoup plus économiques que les méthodes modernes de traitements. Voici quelques exemples de tels usages médicinaux d’aliments ordinaires qui ont été utilisés traditionnellement depuis de nombreux siècles en Extrême-Orient :

1) Compresse de gingembre (application de gingembre chaud) – pour stimuler la circulation     du sang et des fluides corporels et  dissoudre les stagnations.
Râper du gingembre frais et le placer dans un sac de toile (étamine ou toile à beurre). Presser pour extraire le jus de gingembre dans l’eau chaude (maintenir l’eau juste en-dessus de l’ébullition). Tremper une serviette dans l’eau de gingembre, la tordre très fortement et l’appliquer – très chaude – directement sur la partie à traiter. Toutes les 2 ou 3 minutes,appliquez une nouvelle serviette chaude jusqu’à ce que la peau devienne rouge.
2)  Emplâtre de moutarde – pour stimuler la circulation du sang et des liquides organiques et libérer la stagnation.

Ajouter de l’eau à de la moutarde sèche et bien remuer. Etaler ce mélange sur une serviette de papier, et placer celle-ci entre deux serviettes de bain (serviettes épaisses en coton). Appliquer l’ensemble sur la peau. Cesser l’aplication après que la peau soit devenue chaude et rouge.

3) Emplâtre de tofu – plus efficace que les glaçons pour supprimer la fièvre.
Extraire l’eau du tofu en le pressant; écraser le tofu et ajouter 10 à 20% de farine blanche et 5% de gingembre râpé. Bien mélanger tous les ingrédients. Appliquer directement sur le corps. Changer toutes les 2 à 3 heures.

4) Emplâtre de pomme de terre taro (Emplâtre d’arbi)* – pour extraire le pus et le sang stagnant dans les tumeurs, les furoncles, etc.

Enlever la peau velue de la pomme de terre taro et râper l’intérieur blanc. Mélanger avec 5% de gingembre frais râpé. Etendre une épaisseur de 1,5 cm de ce mélange sur un morceau de tissu de coton et appliquer le côté pomme de terre directement sur la tumeur ou la peau. Changer toutes les 4 heures. Avant et après cette application, une compresse de gingembre peut être utilisée pour réchauffer le corps.

* on peut utiliser une pomme de terre ordinaire mais l’efficacité sera inférieure à celle du taro. Elle contient plus d’eau et n’est pas aussi collante que la pomme de terre Taro il convient donc de mettre un peu plus de farine pour mieux agglomérer l’ensemble. Dans ce cas il faut ajouter dans cette préparation des légumes à feuilles vertes : chou chinois, blettes, feuilles de navets. Cette verdure doit être coupée finement, pilée au mortier et mélangée avec les pommes de terre selon une proportion de 50% de pommes de terre et 50% de feuilles ou 60% et 40%

5) Emplâtre de racines de lotus – pour drainer les mucosités des sinus, du nez, de la gorge et     des bronches.

Râper des racines de lotus fraîches et les mélanger avec 10 à 15 % de farine blanche et 5 % de gingembre frais râpé. Etaler une épaisseur d’un peu plus d’un centimètre de cette préparation

sur un linge de coton. Appliquer le côté racine de lotus, directement dur l’endroit à traiter. Garder plusieurs heures ou toutes la nuit. Repêter ces applications quotidiennement pendant plusieurs jours.
6) Emplâtre de sarrasin – pour éliminer la rétention d’eau et d’autres liquides.
Mélanger la farine de sarrasin avec de l’huile de sésame et de l’eau chaude pour former une pâte dure, d’un peu plus d’un centimère d’épaisseur. Appliquer directement sur l’endroit enflé. Lorsqu’elle fait sortir le liquide la pâte devient molle et acqueuse. La remplacer alors par un nouvel emplâtre plus dur. Changer toutes les 3 à 4 heures.

Suite:

8) Emplâtre de sel – pour chauffer n’importe quel partie du corps, par exemple la région abdominale en cas de diarrhée.

Griller le sel dans une casserole sèche jusqu’à ce qu’il soit très chaud. Envelopper ce sel chauffé dans une toile ou une serviette de coton. Aplliquer sur l’endroit à traiter. Changer lorsqu’il commence à refroidir *. *ne plus utiliser ce sel dans la cuisine.
9) Daïkon (Long radis blanc) – Boisson n°1 – pour faire tomber le fièvre en provoquant la transpiration.

Mélanger une demi-tasse de daïkon râpé avec une cuillerée à soupe de sauce de soja Tamari et un quart de cuillère à café de gingembre râpé. Verser du thé de 3 ans très chaud pour couvrir ce mélange et bien agiter. Boire chaud.
Boisson n°2 – pour faciliter les mictions.

Râper du daïkon et en extraire le jus en utilisant de la toile à beurre (étamine). Mélanger deux cuillerées à soupe de ce jus avec 6 cuillerées à soupe d’eau chaude. Ajouter une pincée de sel marin. Faire bouillir tous les ingrédients ensemble et boire (Ne jamais utiliser sans bouillir). A prendre seulement une fois par jour et à ne pas utiliser plus de trois fois sans contrôle

10) Ranshio – pour renforcer le coeur, stimuler les battements cardiaques et la circulation du     sang.

Casser un oeuf cru dans un bol et le mélanger avec une cuillerée à soupe de sauce de soja Tamari. Boire lentement (A utiliser seulement une fois par jour et pendant trois jours seulement)

11) Thé de 3 ans au Tamari – pour renforcer le sang s’il est acide et pour stimuler la circulation; pour soulager la fatigue.

Verser une tasse chaude de thé de brindilles de trois ans sur une ou deux cuillerées à café de sauce soja Tamari. Bien mélanger et boire chaud.

12) Thé de trois ans salé – pour dégager la cavité nasale, et pour nettoyer la région vaginale.

Mettre assez de sel marin dans du thé de trois ans chaud (à la température du corps) pour le rendre un peu moins salé que l’eau de mer. Utiliser ce liquide pour nettoyer en profondeur la cavité nasale à travers les narines, ou l’uttiliser en douche vaginale. Ce thé salé peut aussi être utilisé pour laver des yeux irrités.

13) Ume-Sho-Bancha * – pour renforcer le sang et améliorer la circulation par une régulation de la digestion.

Verser une tasse de thé de trois ans sur la chair d’une demi ou d’une prune umeboshi, avec une cuillerée à café de Tamari. Bien mélanger et boire chaud.

*Ume pour Umeboshi, prune salée – Sho pour sel ou tamari – Bancha pour thé de 3 ans.
14) Boisson de Kouzou (Kudzu aux USA) – Pour améliorer la digestion et la vitalité et soulager la fatigue générale.

Porter à ébullition une tasse d’eau dans laquelle on a fait dissoudre une cuillerée bien pleine de poudre de kouzou. Faire chauffer en tournant constamment cette préparation jusqu’à ce qu’elle devienne gélatineuse et transparente : y verser alors une cuillère à café de sauce Tamari. Boire chaud.

15) Ume-Sho-Kouzou – boisson pour améliorer la digestion et raviver l’énergie et également pour restaurer les fonctions intestinales.

Préparer la boisson de kouzou comme ci-dessus, en ajoutant la chair d’une demi ou d’une prune umeboshi à la sauce de soja. On peut aussi ajouter 1/8 de cuillerée à café de gingembre fraîchement râpé.

16) Umeboshi, ou umeboshi grillée ou poudre d’amandes d’umeboshi grillées – pour neutraliser un excès d’acidité et soulager les problèmes intestinaux, y compris ceux qui sont causés par les micro-organismes.

Prendre 2 ou 3 prunes umeboshi avec du thé de brindilles de trois ans; ou rôtir au four des prunes ou leurs amandes jusqu’à ce qu’elles deviennent complètement noires. Dans le cas des amandes, les réduire en poudre et en prendre une cuillerée à soupe avec un peu d’eau chaude ou de thé.

17)Denshi (Dentie) – Pour éviter tout problème de dents et pour arrêter tout saignement en provoquant une contraction des capillaires sanguins dilatés.

Cuire au four une aubergine, en particulier la partie enflée, jusqu’à ce qu’elle devienne complètement noire…La réduire en poudre et la mélanger avec 30 à 50% de sel marin grillé. A utiliser comme une poudre dentrifrice, ou à appliquer sur n’importe quel saignement, même dans les narines en cas de saignements de nez ‘à l’aide d’un tampon humide tremper dans la dentie)

18) Gomashio (Sésame et sel) – pour améliorer la digestion et l’absorption intestinale ainsi que la qualité du sang et soulager la fatigue générale et les douleurs comme les maux de tête ou de dents.

Pour l’utiliser comme un médicament « maison », mélanger 3 à 4 parts de graines de sésame grillées avec une part de sel marin. (Pour un usage quotidien comme condiment lors des repas, utiliser 8 à 14 parts de graines de sésame pour une part de sel marin). Ecraser lentement et régulièrement dans un suribachi (mortier et pilon), pour bien écraser toutes les graines mais sans les réduire complètement en poudre. Prendre une cuillerée à café de gomashio une ou deux fois par jour pendant quelques jours. On peut le prendre avec du thé de brindilles de trois ans ou de l’eau chaude ou en saupoudrer les céréales pendant les repas.
19) Huile de Sésame – pour provoquer l’élimination des fèces stagnantes ou pour faire sortir de l’eau en rétention.

Afin d’amener l’élimination des fèces stagnantes, prendre à jeu une à deux cuillerées d’huile de sésame cure. Pour éliminer la rétention d’eau dans les yeux, mettre une ou deux gouttes de sésame pure dans les yeux avec un compte-gouttes, de préférence avant de se coucher. Continuer plusieurs soirs ou plusieurs semaines, jusqu’à ce que l’état des yeux s’améliore. Pour cet usage, l’huile de sésame pure devra être portée à ébullition et filtrée à travers une gaze stérilisée pour éliminer toute impureté.

20) Gingembre et Huile de Sésame – pour activer le fonctionnement des capillaires sanguins,la circulation et les réactions nerveuses; et pour soulager les douleurs.

Mélanger du gingembre frais râpé avec une égale quantité d’huile de sésame. Imbiber un tissu de coton avec cette huile de sésame au gingembre et frotter fortement l’endroit de la peau atteint.

21) Riz complet et Graines crues – pour éliminer diverses sortes de vers.

Sauter le petit déjeuner et le repas de midi. Lorsque l’estomac est vide, prendre une poignée de riz complet cru et une demi-poignée de graines crues, de potiron ou de tournesol par exemple, et une autre demi-poignée d’oignon, d’échalotte ou d’ail cru finement coupé. Bien mâcher le tout et avaler. Répéter pendant deux ou trois jours.

22) Crème de Riz complet – pour fournir des éléments nutritifs et de l’énergie à quelqu’un qui est épuisé ou qui ne peut plus digérer.

Faire dorer le riz complet de façon homogène jusqu’à ce que tous les grains prennent une coloration dorée. Pour un volume de riz, ajouter une très petite quantité de sel marin et de 3 à 6 volumes d’eau, et faire cuire dans une cocotte minute pendant au moins deux heures. Verser ensuite le tout dans de la toile à beurre et extraire la partie crémeuse du riz. Consommer avec une petite quantité de condiments tels que les umeboshi, le gomashio (sel et sésame), le tekka, le kelp ou une autre poudre d’algue.
23) Daïkon râpé (Long radis blanc) * – pour faciliter la digestion, en particulier celle des aliments gras, huileux, lourds, d’origine animale et des autres aliments.

Râper du daïkon frais, si l’on n’en trouve pas, utiliser des radis noirs, des navets ou des radis rouges et en prendre environ une cuillerée à soupe avec quelques gouttes de sauce tamari. utilisations traditionnelles du daïkon râpé : dans les pays orientaux, on a l’habitude depuis de nombreux siècles de servir du daïkon fraîchement râpé ou émincé avec les plats de beignets de légumes ou de poissons (tempura) de sashimi (poissons cru frais en morceaux) de mochi (gâteaux de riz doux pilé) et d’autres nourritures fortes.

24) Feuilles de Daïkon séchées – pour réchauffer le corps; utile en particulier pour la peau et le métabolisme sexuel des femmes. Cela aide également à supprimer les odeurs corporelles et les lipides en excès et à faire disparaître diverses maladies de peau causées par les produits animaux.

Faire sécher à la maison quelques feuilles fraîches de daïkon à l’abri du soleil jusqu’à ce qu’elles deviennent brunes et cassantes. Si l’on n’a pas de feuilles de daïkon, on peut utiliser des feuilles de navets. Faire bouillir quatre ou cinq bouquets de feuilles dans quatre à cinq litres d’eau, jusqu’à ce que l’eau devienne brune. Ajouter une poignée de sel marin remuer bien et utiliser selon l’une des méthodes suivantes:
– 1° Tremper un linge de coton dans ce liquide chaud puis le tordre légèrement. L’appliquer sur la région de la peau atteinte. Faire des applications répétées jusqu’à ce que la peau devienne complètement rouge.
– 2° Verser ce liquide chaud dans un bain chaud. Bien mélanger, immerger le corps dans cette eau.
– 3° Pour traiter les troubles des organes sexuels féminins: s’asseoir dans la baignoire avec un bain préparé comme ci-dessus seulement jusqu’à la ceinture, pendant environ 10 minutes jusqu’à ce que le corps entier devienne chaud et commence à transpirer, en couvrant le haut du corps avec une serviette. Recommencer plusieurs fois par jour, jusqu’à 10 jours si nécessaire. 4° Ce liquide peut -être filtré et utilisé pour une douche afin d’éliminer le mucus et les matières grasses accumulées dans les régions de l’utérus et du vagin.

25) Eau salée – l’eau salée froide peut être utilisée pour contracter la surface de la peau en particulier dans le cas de brûlures; l’eau salée chaude peut être utilisée pour nettoyer le rectum, le côlon et le vagin.
– 1° après une brûlure, faire tremper immédiatement la partie brûlée dans de l’eau salée froide jusqu’à ce que l’irritation disparaisse complètement; appliquer alors de l’huile végétale sur la région atteinte pour l’isoler de l’air.

– 2° pour la constipation ou l’accumulation de mucus et de matières grasses sans les régions du rectum, du colon et du vagin, utiliser de l’eau chaude salée (à la température du corps) pour un lavement ou une douche.

26) Jus d’échalotte, d’oignon ou de Daïkon – pour neutraliser les toxines causées par les piqures d’abeilles et autres insectes.

Couper l’échalotte, l’oignon ou le daïkon, ou leurs feuilles et en extraire le jus. Si l’on n’a pas ces légumes, on peut utiliser du radis rouge. Frotter fortement la partie atteinte avec ce jus.

Source : le Livre de la Macrobiotique par Michio Kushi aux Editions de la Maisnie

Remarque importante : Ces informations n’ont pas pour but de remplacer les soins médicaux mais de vous informer sur les possibilités des plantes ; en cas de doute quand à leur utilisation demandez toujours conseille à un professionnelle de la santé (médecin, pharmacien ou herboriste)

Usage Médicinal des Aliments Ordinaires